Le système urinaire

Les organes de l’appareil urinaire et leur fonctionnement

Les reins 

Autres rôles des reins

Les uretères

La vessie

L’urètre

Composition de l’urine

 

Le système urinaire a pour principal objectif l’évacuation sous forme d’urine des produits du fonctionnement (catabolisme) du corps. Cette évacuation permet au sang d’être nettoyé en permanence (épuration) et d’assurer également un bon équilibre de la constitution du sang  de notre organisme (homéostasie).

Le système (ou appareil) urinaire se compose de plusieurs organes dont l’objectif global est de nettoyer le sang en fabriquant puis en expulsant l’urine : les deux reins et leur uretère, la vessie et l’urètre.systemeurinaire.jpg

Les organes de l’appareil urinaire et leur fonctionnement 

Les reins, au nombre de deux, excrètent l’urée et fabriquent l’urine. Le sang de l’organisme se charge en permanence de déchets issus du catabolisme des cellules. Il doit donc être systématiquement et perpétuellement filtré. Il arrive aux reins, qui sont fixés sous les cotes, via les artères rénales. Les glomérules des reins (partie des néphrons) vont alors filtrer et épurer le sang (jusqu’à 180L par jour !) : c’est la fonction sécrétoire des reins.  Certains éléments du sang sont également réabsorbés tels que le glucose, l’eau, les acides aminés ou encore des ions minéraux. Le sang purifié retourne alors dans la circulation sanguine via la veine rénale.

couperein.jpg

Les déchets du sang, récupérés par la filtration, vont constituer environ 4% de l’urine (96% environ d’eau) qui va être déversée dans les uretères via les bassinets. Il s’agit de la fonction excrétoire des reins (production allant jusqu’à 1,5 L d’urine par jour).  La dégradation des protéines par le métabolisme des cellules de l’organisme produit une molécule, l’urée. C’est un composé azoté inodore, incolore et très soluble dans l’eau.

Autres rôles des reins : Outre l’expulsion des déchets du métabolisme et des différents toxiques pouvant se trouver dans le sang, les reins vont permettre également de maintenir la volémie du plasma et ainsi la pression artérielle, mais aussi le pH physiologique (acide / basique) et enfin l’équilibre électrolytique.

Les uretères sont des tubes composés de fibres musculaires lisses, se dirigeant vers le bas (forme d’entonnoir dans la partie supérieure, au niveau des bassinets). Ainsi l’urine ne peut refluer vers les reins. Les uretères collectent ainsi l’urine et la transporte jusqu’à une poche, la vessie.

La vessie recueille entre 500 mL et 1L d’urine qui sera évacuée via l’urètre, par vidange lors de la miction (action d’uriner). La vessie est une poche composée de tissu épithélial et de muscles lisses appelés le détrusor. Deux sphincters (muscles) contrôle et permettent la miction : l’un « non volontaire » lisse et l’un « volontaire de type strié.

L’urètre correspond au canal de sortie de la vessie par lequel est excrétée l’urine de l’organisme lors des mictions. Il diffère (en particulier par sa taille mais aussi sa composition) entre l’homme et la femme.

Composition de l’urine 

Il est à noter que normalement l’urine est stérile et quasiment inodore. C’est l’action de bactéries qui pourra donner une forte odeur ammoniaquée et le contact avec l’oxygène de l’air (par décomposition de l’urée en ammoniac).

Eau : 95%

Composés organiques : principalement urée (2%), créatinine, acide urique,…

Minéraux : potassium (0,6%) ; chlore (0,6%) ; sulfates, sodium, phosphates, carbonates, calcium, magnésium,…

Mais également, les toxiques et éventuels médicaments, des hormones, des colorants (en particulier l’urochrome et l’urobiline), etc….

A noter qu’il n’y a normalement pas de glucose dans l’urine puisque filtré et réabsorbé par les reins. Néanmoins, les capacités de réabsorption des reins ont une certaine limite naturelle et l’éventuel glucose excédentaire dans le sang (dont le taux représente la glycémie) sera alors évacué via l’urine.

10 Réponses à “Le système urinaire”


Laisser un Commentaire




Code 2012 |
mysterestotalbe |
Domain3Wname |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SOS ENERGIE
| tpe2008 ogm
| Etude et conservation des c...