• Accueil
  • > Le squelette, les os et articulations

Le squelette, les os et articulations

Le squelette

Les os

constitution

composition chimique

structure du tissu osseux

formation (processus d’ossification)

Les articulations

Les articulations fixes ou synarthroses

Les articulations mobiles ou diarthroses

Les articulations semi mobiles ou amphiarthroses

Le squelette

Le squelette forme une charpente intérieure permettant aux muscles de s’y attacher. Il joue les rôles d’appareils de soutien et de locomotion. Dans le règne animal, seul les vertébrés en sont pourvus. Il est composé d’os unis par des articulations.

La « tige centrale » forme la colonne vertébrale, composée chez l’homme de 26 est formée de 26 os courts superposés et articulés entre eux, les vertèbres. La colonne supporte le crâne, qui se compose de 8 os articulés entre eux. En bas, elle se termine par une série de vertèbres modifiées et en partie soudées, les fausses vertèbres (nommées sacrum et coccyx).

L’aspect général du squelette varie profondément, suivant le genre de station et de locomotion de l’animal; il varie avec le genre de vie de l’espèce animale à laquelle il appartient. L’humain est le seul des animaux qui se tienne constamment droit et la tête haute essentiellement grâce à la forme de son squelette. Le développement du squelette n’est achevé en général que vers l’âge de vingt-cinq ans. Il est plus précoce chez la femme et comprend environ 200 os.

squelette1.gif

Le squelette sec pèse 4 à 6 kilogrammes en moyenne pour l’homme et 3 à 4 kilogramme pour la femme.

Les principales fonctions du squelette sont :de :

  1. former une tige solide et flexible,
  2. fournir au corps des cavités protectrices pour les organes internes et les centres nerveux,
  3. offrir des points d’attache aux muscles,
  4. déterminer grâce aux articulations, l’étendue et la direction des mouvements.

La forme et les proportions du squelette, ses dimensions changent avec l’âge, le sexe, les individus, voire les milieux sociaux et les origines géographiques.

Les os

constitution :

Les os sont des parties dures, résistantes qui, articulées les unes avec les autres, constituent le squelette. Chez l’humain, il est composé d’environ 200 os ; classés en 3 catégories selon leur forme : les os longs (par exemple ceux des bras et jambes), les os courts (tels que ceux des poignés) et les os plats (comme le crâne ou le bassin) en os longs, os courts et os larges.

coupeos.gif

Les os présentent des saillies et des creux. Les saillies sont articulaires ou non. Les creux articulaires sont appelés cavités; les non articulaires sont désignés sous le nom de fosses, gouttières, fentes, trous, canaux.

La moelle osseuse présente à l’intérieur des os est une substance molle, composée d’un réticulum de fibres conjonctives, de vaisseaux sanguins et de nerfs qui y pénètrent par de nombreux trous nourriciers. La moelle osseuse change d’aspect avec l’âge (rouge chez les jeunes, car riche en vaisseaux sanguins et pauvre en graisse, jaune chez les sujets adultes et grise chez les personnes âgées). On nomme trous nourriciers les orifices percés à la surface de l’os et permettant l’entrée des vaisseaux sanguins dans la moelle ou dans la substance osseuse elle-même.

Composition chimique :

La matière osseuse se compose de deux parties :

  1. une matière albuminoïde, l’osséine, (proportion de 1/3),
  2. une matière calcaire qui imprègne entièrement l’osséine et qui existe dans la proportion de 2/3. Ces sels absorbés par les aliments et boissons donnent aux os leur dureté et sont absolument indispensables pour l’édification du squelette.

Structure du tissu osseux :

La substance osseuse, malgré son aspect minéral, renferme cependant une matière parfaitement vivante qui se nourrit et reçoit des nerfs. Elle est creusée d’une quantité considérable de petits tubes microscopiques, de 0,2 mm de diamètre, Les canaux de Havers qui sont parcourus par de très fins vaisseaux sanguins, accompagnés de filets nerveux. L’os présente un très grand nombre de cellules étoilées, les ostéoblastes qui sécrètent osséine et sels calcaires, qui forment eux la substance interstitielle.

cellulesos.jpg

Formation de l’os (processus d’ossification)

Le développement du tissu osseux (ossification) se fait soit au sein d’un tissu fibreux, soit au sein d’un cartilage temporaire. Tous les os, sauf la tête la face, passent par trois états successifs dans le cours de leur évolution :

  1. état muqueux : composé de cellules mésodermiques évoluant en tissu conjonctif
  2. état cartilagineux : le tissu conjonctif évolue en cartilage et durcit
  3. état osseux : le cartilage se détruit au profit de véritable matière osseuse.

En général, le premier centre d’ossification apparaît au centre de la diaphyse dans les premiers mois de la vie foetale. Ceux des épiphyses sont en nombre variables suivant les os et apparaissent plus tardivement et à des époques différentes. Entre 17 et 25 ans, chez les humains, le cartilage de conjugaison cesse de croître et se détruit en totalité, en laissant la place à de la matière osseuse qui soude l’extrémité de la diaphyse à l’épiphyse et dès lors la croissance de l’os en longueur se trouve terminée.

Une fois la croissance en longueur terminée, il y a alors croissance en épaisseur par formation presque pendant toute la vie de nouvelles couches osseuses sous-périostiques, tandis que les plus anciennes, situées au contact de la moelle osseuse, sont détruites par les ostéoclastes.

Les articulations

Egalement appelées jointures, elles correspondent au mode d’union et de connexion des os les uns avec les autres, mobiles (diarthrose) ou immobiles (synarthroses).

Les articulations fixes ou synarthroses :

les bords des os s’engrènent fortement les uns dans les autres à l’aide de nombreuses dentelures, aussi appelées sutures (exemple du crâne).

arrticulationfixe.jpg

Les articulations mobiles ou diarthroses :
les surfaces en contact des os sont à configuration réciproque, c’est-à-dire que l’un des os est creusé d’une cavité dans laquelle pénètre un renflement de l’autre.

Le mouvement y est permis, tout en maintenant les os en place l’un dans l’autre, grâce au fait que :

  1. Les deux surfaces sont recouvertes d’une couche d’un blanc nacré à surface très lisse pour amortir les chocs et surtout diminuer les frottements.

  2. Les surfaces articulaires sont humectées par la synovie, liquide produit par une membrane séreuse en forme de sac aplati et clos, la synoviale. On trouve une synoviale par articulation, sauf au niveau du genou, plus complexe, qui en présente 3.

  3. Une sorte de manchon élastique très résistant enveloppe et protège l’articulation : la capsule articulaire, qui présente par endroit des renforcements en bandes…..les ligaments articulaires. Leur nombre diffère d’une articulation à l’autre.

articulationmobile.jpg

Cas des articulation semi mobiles, ou amphiarthroses :

Peuvent exécuter des mouvements restreints, tel que les vertèbres, les disques fibro-cartilagineux de la colonne vertébrale, qui est ainsi légèrement flexible.

colonnevertebrale.jpg

 

31 Réponses à “Le squelette, les os et articulations”


1 2 3 4
  • pour information la colonne est composée comme suit :
    7 cervicales mince et large dont la forme va privilégié la rotation ( courbure créant une lordose cervicale (courbure concave dans le plan sagital))
    12 dorsales plus épaises et moins larges dont la forme et leur articulation avec l’ensemble des cotes permet essentielement une composante de flexion extension ( cyphose dorsale (courbure convexe dans le plan sagital))
    5 vertèbres lombaires très épaises et très étroites permétant l’inclinaison et la rotation ( lordose lombaire (courbure concave dans le plan sagital)
    5 vertèbres sacrées soudées entre elles formant le saccrum ayant une légère possibilité de flexion extension ( utile chez les femmes lors de l’accouchement phénomène de nutation et contre-nutation)
    4 vertèbres coccygiennes soudées entre elles pour former le coccyx.
    N’en déplaise au non darwinnien, il est le vestige de notre queue, et de notre passage à quatre pattes.
    Pour rappel, la verticalisation est intervenue il y a quelque milleirs d’année avec la neccessité de voir au dessus de la savanne (africaine) donc se mettre sur deux membres et non quatres….
    Donc en faisant bien le calcul… il y a donc 33 vertébres et non 26 car même soudées, les vertébres sacrées et coccygiennes doivent être prises en compte…
    dans l’orde atlas-c1,axis-c2, c3, c4, c5, c6, c7, d1, d2, d3, d4, d5, d6, d7, d8, d9, d10, d11, d12, l1, l2, l3, l4, l5, s1, s2, s3, s4, s5, cc1, cc2, cc3 et cc4…

  • Merci Seb pour ces éléments ! C moyennement ludique comme il se devrait mais me semble en revanche assez convainquant. En particulier de la part d’un ami Kiné et associé au CISS (Centre interdisciplinaire sport et santé) à St-Pierre des corps dans le 37 !! Et oui, je t’ai reconnu. :-) ++

  • Bonjour,
    Je voudrais connaître les dimensions approximatives et théoriques des os de la colonne vertébrale, des jambes et des bras, lorsqu’on est une femme de 1,7 m.
    Voilà,
    Merci de votre réponse,
    Cécile

  • je crois bien que tes infos sur la mobilité du rachis sont éronées, les dorsales font surtout de l’inclinaisons en raison des facettes articulaires qui sont dans un plan frontales; et les lombaires qui ont des faces orienter ds un plan sagitales font surtout de la flexion / extension== raison des atteinte discales……

    desolé

    sur l’etage lombaire la rotation possible au total est de 5 °…….. cf KAPANDJI biomeca

  • Bonjour
    J’aimerai avoir des infos sur les os de la tête et leur fonction svp.
    Un schéma en annexe ne serait pas de refus.

    Merci d’avance

    K.

  • Slt Kika.

    Un peu tard mais je te conseille alors :

    http://www.medix.free.fr/sim/squelette.php

    Ciao

    BF

  • elisee ungaji mbaya

    se beau

  • j aimerais avoir plus de commentaire pour mon ecole. je vous remercie d avance. a bientot,au revoir.

  • sil vous plait jai un tp la semaine prochaine sur le squelette axialle et je veut que vous me donner quelques informations sur le sternum les cotes le coccyx saccrum et merci

  • Gpa vraiment compri ske ta di Fatima mais je pense ke ce site peuet t’interesser : http://villemin.gerard.free.fr/Biologie/Squelett.htm

    S’il vous plait eske kelkun aurai des informations a me donner sur le nom des muscle d’un bras et le noms des os ki permettent une rotation ?

    Merci d’avance :d:d

1 2 3 4

Laisser un Commentaire




Code 2012 |
mysterestotalbe |
Domain3Wname |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SOS ENERGIE
| tpe2008 ogm
| Etude et conservation des c...