Le système nerveux

Composition et rôles du système nerveux

Le système nerveux

Le système nerveux central (SNC)

Le système nerveux périphérique

Fonctionnement du système nerveux

Cas du système nerveux autonome (SNA)

La cellule nerveuse : le neurone

Les voies intéroceptives

Les voies pyramidales

 

Composition et rôles du système nerveux

Le système nerveux est un réseau formé des nerfs, du cerveau, du cervelet de la moelle épinière, des organes des sens…

.

systemenerveux.png

 

Il à plusieurs fonctions essentielles pour le corps dont coordonner les mouvements musculaires, contrôler le fonctionnement des organes, véhiculer les informations sensorielles et motrices vers les effecteurs et réguler l’intellect (espèces ayant un cerveau de type cognitif comme l’homme). Le système nerveux est responsable du bon fonctionnement des activités végétatives et motrices

On distingue deux catégories de systèmes nerveux chez l’homme (cas de tous les vertébrés) :

le système nerveux central (SNC) : composé de cellules nerveuses hautement spécialisées appelées neurones qui établissent entre elles des connexions, les synapses. Un seul stimulus nécessite des milliards de synapses et le message est véhiculé grâce aux axones depuis la moelle épinière jusqu’au cerveau. Le SNC est la: portion du système nerveux constituée du cerveau, du tronc cérébral, du cervelet et de la moelle épinière. Il a un rôle de réception, de traitement, d’intégration et d’émission des messages nerveux. Le SNC est protégé par une enveloppe osseuse (boite crânienne pour l’encéphale et la colonne vertébrale pour la moelle).

le système nerveux périphérique est constitué des nerfs sensitifs et moteurs issus de la moelle et du tronc cérébral

Fonctionnement du système nerveux

Au niveau de la moelle épinière, une série de cellules sensitives en T ramènent le message nerveux de nature végétative ou motrice transmis par les capteurs sensoriels sensibles à la pression, à la température, au toucher, à la douleur ou à l’étirement.

Ces stimuli informent le cerveau consciemment ou non de ce qui se passe dans le corps et l’environnement et engendre une réponse voire un rétrocontrôle.

Par ailleurs, le système nerveux agit souvent conjointement avec le système hormonal.

Cas du système nerveux autonome (SNA) : constitué des nerfs et ganglions nerveux gérant des fonctions automatiques de régulation (par opposition aux fonctions « conscientes »). Le SNA se divise en système nerveux sympathique et système nerveux parasympathique.

La cellule nerveuse : le neurone

 

neurone.png

 

Comme pour toute cellule, le neurone comprend un cytoplasme, (limité par la membrane cytoplasmique, contenant des filaments appelée les neurofibrilles et de nombreuses enclaves, le corps de Nissl) et un noyau ne présentant pas de particularité. Le neurone mesure de 6 à 140 micromètres.

La cellule nerveuse présente deux types de prolongements : les dendrites (un ou plusieurs prolongements présentant une forme d’arborisation se terminant en de nombreuses ramifications) et l’axone (tige allongée, lisse, en un seul exemplaire par cellule nerveuse et de taille invariable, mais de longueur très variable pouvant atteindre jusqu’à plusieurs décimètres et se terminant également en ramification ramifiée).

L’axone comme les dendrites conduisent l’influx que dans un seul sens (sauf neurone sensoriels de la peau, dans les deux sens). Ces prolongements permettent d’entrer en contact avec les organes que la cellule nerveuse innerve et les autres neurones, au niveau des synapses.

 

neurone1.gif

Illustration gentiment mis à disposition par Hélène Fournié (http://graphisme-medical.fr)

 

Les voies intéroceptives

C’est le système nerveux autonome, ou système neurovégétatif : il dirige et coordonne les fonctions de l’organisme de manière automatique et involontaire. Le SNA est formé de deux parties appelées systèmes ortho et parasympathique, en général, antagonistes par les réponses sur les organes cibles.

Le système neurovégétatif consiste à assurer de manière adaptée à l’environnement les fonctions vitales: respiration, pression artérielle, thermorégulation, digestion, excrétion et résistance au stress.

Les voies pyramidales

Ce sont les voies de la motricité « volontaire qui partent du cortex moteur puis passent par la région ventrale du cerveau postérieur (en forme pyramidale) accèdent à la moelle épinière et se poursuivent par les motoneurones.

22 Réponses à “Le système nerveux”


1 2 3
1 2 3

Laisser un Commentaire




Code 2012 |
mysterestotalbe |
Domain3Wname |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SOS ENERGIE
| tpe2008 ogm
| Etude et conservation des c...